N'oubliez pas de faire vos présentations (Rp & IRL) sur le forum général et de demander l'adhésion au groupe de l'équipe à laquelle vous appartenez afin d'accéder à tous les contenus Smile

Aller en bas
Ashuramaru
Admin
Messages : 26
Date d'inscription : 27/04/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur

Médiation avec les Shahs du 09 Avril 2019 Empty Médiation avec les Shahs du 09 Avril 2019

le Mar 16 Avr - 15:36
Salutations,

Comme promis je vous poste ici un compte-rendu de la réunion de médiation que nous avons eu avec des représentant.e.s de l'équipe des Shahs le mardi 09 avril 2019.
Je tiens à préciser qu'il s'agit de mon point de vue sur la discussion. Ainsi, j'ai retranscris ce que moi j'avais compris des interventions, avec mes propres mots. Merci de ne pas prendre mon interprétation personnelle pour copie conforme de ce que les gens ont pu dire.
Par ailleurs, il est fort probable que je n'ai pas pris en note des idées/pensées/interventions. Vous avez donc là une vague idée générale de ce qui s'est dit ! Wink

Retranscription:
Médiation entre Shahs et Vicomtes, le Mardi 09 Avril 2019


Théo : médiateur


Alix, Gaspard, Quentin, Vincent, pour les Shahs
Clément, Liana, LolV, Lucas, Nathan, Pavel, Maurine, pour les Vicomtes




Alix demande en quoi le Trollball est politique ? Et ce que nous entendons par « hégémonie Shahs » ?
Pavel
Gaspard
LolV rappelle que c’est écrit dans les statuts de TROLL que nous sommes une association engagée sur plusieurs points/valeurs.
Quentin évoque le fait que l’équipe des Shahs a peu perdu de match, d’où un possible sentiment de tension lorsqu’ils sont en difficultés sur certains matchs. Admet que certains de ses comportements aient pu être ressentis comme de l’ingérence, ce n’est pas ce qu’il souhaite et ce n’est pas comme ça qu’il le voyait. Souligne que les Shahs sont très impliqués, très présents, dans le Trollball toulousain. Pense que nous sommes la deuxième asso en termes d’ancienneté de fonctionnement et d’influence, que nous organisons beaucoup d’événements, etc.
Cela fait presque 3 ans qu’il n’a pas prit de plaisir à jouer contre les Vicomtes. Préfère se retirer des matchs contre nous dans l’immédiat. Pense que les tords sont partagés (personnels, etc). Ne comprends pas le terme « d’hégémonie » pour parler des Shahs. Souligne que notre blacklist n’est légalement pas correcte (il faut la signifier à le {insérer acronyme} notamment).
Lucas évoque des structures différentes, pratiquant la même activité physique. On peut parler de politique, car interactions entre ces différentes structures + cadre qui englobe la pratique du Trollball.
Alix a entendu le terme « d’adversaire politique » lors de notre AG. S’interroge sur une hiérarchie entre ? Ne remet pas en cause notre politique interne, cherche à comprendre notre manière de voir nos relations extérieures.
Pavel amorce une réponse sur ce qu’est l’hégémonie des Shahs, exemple avec le fait de proposer des règles alternatives sur des événements ce qui influerait sur de nouvelles structures. Donc, changement induis par une seule structure qui influence progressivement tout le monde (surtout des nouvelles structures). Explique ce qu’il entend par « ingérence ». Pour la blackliste, indique qu’il nous importe peu de prouver quoi que soit (respecter des règles d’autrui).
Quentin présente des excuses pour l’ingérence et pour la formulation pour la blackliste (que Pavel trouvait agressive). Précise que les Shahs s’étaient positionnés en excluant 2 agresseurs sexuels.
Nathan précise ce qu’il entend par « tout est politique ». Réponds à toutes les interventions déjà faîtes.
Pense que la tension est inévitable dans un match, déjà à titre de tensions personnelles. Comment gérer ces tensions ? Présente « l’hégémonie Shahs » comme un fait, avec lequel il faut composer. Évoque la « culture » présente majoritairement dans le Trollball toulousain, et avec lequel Troll est en désaccord sur plusieurs points, mais aussi la fatigue émotionnelle et tensionnelles de plusieurs personnes « cadres » de Troll.
PAUSE
Gaspard pense que le problème vient d’une définition différente du terme « hégémonie ». Clément précise qu’il s’agit d’une influence reconnue comme normale, non questionnée. Théo appuie sur le qualificatif de « normal ». Gaspard ne se rappelle pas, à l’époque où il était actif à Troll, que les points « militants » étaient aussi présents. Sur le GOB que nous avons fait ensemble [début février] trouve dommage que nous ayons refusé les règles proposées par l’arbitre sur place, le jour même. Trouve que c’est « pas cool » de notre part d’annoncer notre participation à Échos à Merveilles 1 semaine avant la fin de la clôture des inscriptions. Évoque beaucoup de petits points qui appuient sur le sentimental et qui font qu’il y a des tensions : ex Olivier qui est ~mal accueillit~ chez nous, etc.
LolV reprend une partie des points soulevés par Gaspard, la blackliste (par Quentin)…
Quentin indique que ça fait 4 ans qu’il entend parler d’hégémonie, et qu’il trouve que c’est du ‘foutage de gueule’ de dire que c’est quelque chose de naturel. Revient sur beaucoup de points [trop pour que je note tout].
Clément revient sur les statuts de Troll, sur le fait que dès qu’on cesse de faire attention aux minorités elles « prennent cher ». Donc, pour lui, le positionnement de Troll est de d’abord faire attention aux minorités, puis de dégager un espace de dialogue. Faire attention à permettre systématiquement à des espaces de résolution de conflit d’émerger, ce qui n’est pas forcément le cas au quotidien, malgré une conscience toujours présente. Reproche à Gaspard quand il annonce vouloir s’exprimer franchement, sans filtre, afin d’illustrer les problèmes de communication. Problème sur le langage. Il faut lutter contre la rumeur. Les problèmes de communication conduisent à l’émergence de rumeurs. Nous devons faire attention également à être moins irritable, et donc plus enclin à tendre vers la résolution de conflit. Globalement, tout le monde doit faire attention aux formulations, qui peuvent être blessante pour les autres. Concernant les règles, pense qui faudrait organiser une réunion avec plus d’équipes pour reprendre tout ça.
PAUSE
Vincent revient sur ce que disait Nathan sur le fait que Ludo avait plus d’influence que Ronan (en tant qu’exemple [il me semble] de l’hégémonie des Shahs. Vincent précise que c’est aussi parce que Ludo est beaucoup plus impliqué que Ronan dans des événements trollballistiques. Revient sur les faits du dernier GOB (sur le truc avec Ingmar qui avait annoncé qu’on jouerait avec les « règles Shahs », ce que Pavel et Nathan avaient très mal prit). Mentionne un autre problème qui aurait eut lieur avec le même Olivier sur le dernier GOB. Rappelle que les rapports se font entre humains, et qu’il est donc nécessaire de s’adapter (discourt, attitude…), afin de ne pas blesser la personne en face.
Pavel, au sujet des règles, revient sur le différent qui a eu lieu avec Ingmar sur le dernier GOB. Précise que les règles sont présentes sur le drive, questionne pour savoir si le révérenciel commun des règles a changé ou non ? Pour lui, tant que les règles ne seront pas réécrites de manière collégiale avec des représentants de toutes les structures, la personne qui fera la proposition et qui aura le plus d’hégémonie s’imposera. Évoque un « contrat social » reposant sur des règles communément admise. Présent ses excuses car se pose comme facteur de la quasi-totalité des problèmes [alors que en vrai c’est plus compliqué que ça]. Revient sur ce que disait Nathan sur le fait que les ‘cadres’ de Troll s’épuisent psychologiquement. Évoque l’isolement de la structure Troll dans la sphère politique du Trollball toulousain, et la difficulté de cette position (notamment dans les médiations, etc). Parle de cela pour expliquer l’agressivité globale que certaines personnes peuvent ressentir émaner de Troll. Pense qu’une partie des tensions vient de griefs passés, entre structures (anciens membres).
Alix évoque des visions très différentes entre nos deux structures sur la politique du trollball toulousain et sur l’hégémonie. Propose comme solutions : l’amélioration de la communication (discuter des choses en amont, mettre en place une « ambassade » pour discuter, etc).
Lucas propose de réexpliquer les points litigieux des règles au début de chaque événement, d’organiser des événements en commun.
Quentin appui sur le fait qu’il (et les autres entraîneur.euse.s Shahs présent.e.s) sont ouvert.e.s à des propositions de règles.
Clément à fait une intervention sur le fait que, factuellement, les Shahs et les Vicomtes ne fonctionnent pas pareil. En simplifiant, les Shahs expérimentent, tandis que les Vicomtes ont besoin d’un cadre clairement établi au préalable.
Nathan souhaite que nous nous entendions toustes pour écrire les règles et définir ensemble les moments de réécriture possibles. Rappelle une proposition faite au début de LUTTE [Ligue Universelle de Trollball de Toulouse et ses Environs] de tournoi sur l’année où toutes les équipes se rencontrent alternativement. Annonce que Troll est ouverte à changer les règles, mais attend et demande une cadre, afin de ne pas laisser d’équipes à part. Problème du cadre de discussion. Évoque un phénomène de guerre politique sur ‘qui fera le meilleur événement’. Nécessité de faire concorder les besoins et attentes de nos deux structures.
LolV souligne que, au précédent Échos et Merveilles, les Vicomtes n’ont pas été clairement informés des attentes de l’événement, d’où notre difficulté à vivre l’événement. Quand les Vicomtes sont relous sur un événement sur des règles ou autres, c’est un besoin, pas une volonté de perturber l’événement et/ou l’organisation.
Vincent indique que c’est compliqué de faire du cas par cas, nécessité de globaliser par souci de temps et de ne pas devoir expliquer personne par personne. Ce à quoi LolV répond qu’il ne faut toutefois pas négliger l’individu, et qu’il faut respecter l’autre.


Solutions :
-faire évoluer les ambassadeurices (créer un nouveau statut) pour qu’ielles fassent le lien entre les équipes (communication)
-revoir les règles de manières claires sur des temps définis
-faire des entraînements communs
-améliorer la communication, notamment en amont


Théo conseille de, dans un premier temps, désigner des individus pour la communication, afin de s’affranchir des cadres institutionnels et d’accélérer la communication.
S’interroge sur la place des arbitres.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum