N'oubliez pas de faire vos présentations (Rp & IRL) sur le forum général et de demander l'adhésion au groupe de l'équipe à laquelle vous appartenez afin d'accéder à tous les contenus Smile

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 25/10/2015
Localisation : Un manoir en Ecosse
Voir le profil de l'utilisateur

[RP]- Tromperie Mortel

le Sam 14 Mai - 0:52
  Anastasia, vivait depuis déjà de nombres mois dans son château au milieu dans les plaines écossaises. Elle y passé des nuits paisibles, dans être inquiété de rien. Car dans les quelque atouts qu'elle possède, se trouve une certaine intelligence et un esprit rusé. Cette jeune petite vampire, bien que encor ignorante beaucoup de chose sur monde et des humains, avais comprit cette chose simple et pourtant essentielle, la discrétion et la meilleur des protection. En plus de cela elle avait comprit que plus on donne avoir un visage de vertu moins les gens se méfient.


  Vous n’avez pas oublié que notre Ana est nait vampire; par conséquent, aucun symbole religieux, aucune eau bénite,aucun homme de foi, ne pouvaient l'ébranlé. Elle avais trouvé, dans les bijoux des ancien propriétaires un croix monté sur chaine d'argent, et émaillé de vert. Ainsi dés que quelqu'un venait sur ses terres elle attaché ce pendentifs autours de son coue, et avec un sourire des plus angélique, accueillait ses personnes. Anastasia, était certes encor du grande maladresse au combat ( bien qu'elle s'entraine sens relâche, sous les encouragement de son précepteur), elle était maitresse dans l'art de l’apparence et de mise en scène. Elle s'était même procurais un calendriers pour suivre les fête religieuse. Ainsi, trous les personne qui venaient frapper a sa porte se voyaient ouvrir par son majordome. Car " Mademoiselle la comtesse est d'une grande piété, et elle est entrain d’accomplir son devoir de bonne chrétienne", ils étaient alors conduit dans la chapelle exigu. Là il trouvé la petite comtesse, dans un lège brouillard d'encens, dans le quel se reflétaient la lumière de la lune coloré par les vitraux. Elle sur un prie dieu de velours pourpre, devant une peinture de l’apothéose de la vierge et un crucifix sculpté. Puis elle se tourné vers eux elle approche d'eux, avec son sourie d'enfant sage. Il est vrais que cette supercherie est grossier, mais elle est redoutable. De plus Ana, fait très peu de victime. Elle fait même attention a ne tué jamais des personne de la région.


  Donc la jeune Anastasia, ou Lady Anastasia comme elle se faisait appeler, vivait des nuit tranquille entre entraiment aux armes et activité intellectuel, sans être inquiété pas les chasseurs de vampires, ni les trahisons. Car les seuls proche qu'elle est sont des vampires, ses domestique était trés content de leur condition, et ses autres proche était Miroir de porte poise, et professeur William. La loyauté première n'est pas a prouver, et elle avait suffisamment confiance en sont précepteur pour savoir qu'il n'en serait pas capable. Donc cette petit demoiselle ne craignait rien.

  Mais cela ne devais pas durait, car alors qu'elle lisais paisiblement dans sa bibliothèque, un des ses domestiques entra paniqué, des chasseurs de vampires chevauchaient vers la demeure notre comtesse.  Elle frissonna un temps, puis respectent le serment qu'elle s'était faites de massacrer sans pitié cet ennemi qui l'avais tent traumatisé, elle courut à la fenêtre. Elle révolté constaté que ce n'était pas écossais, mais à en vois leur costume traditionnel c'était des transylvains. Et des transylvains en Écosse que attaque son château, ne pouvait pas être la par hasard. En vérité, au cour d'un repérage au tour de la forteresse Von Drakul, ils avais trouve un lettre signer du nom de Ana, dans la quelle il n'y avais aucune équivoque sur le lien de parenté entre Anastasia et Vald Tepes, et dans la quel il est très bien détaillé là où elle se trouve et comme y allé. Son père avais manigance cela pour que les chasseurs de vampire attaque sa fille, et qu'elle terrorisé l'appel au secours, ainsi il pouvais exigé  son obéissance. C'était très mal connaitre son enfant. Car il suffisait de lire sa devise vous comprendre que la jeune vampire préféré la mort que l’obéissance et la soumission.  En réalité il n'y a qu'une personne à qui Anastasia obéit( plus ou moins) , c'est son précepteur Professeur William, car il a obtenu son respecte. Le dégout qu'elle avait pour son père se transformant en haine viscéral. Cette nuit la Anastasia est devenu une Lady guerrière, prête a dégainer sont épée a foncé dans la mêlais vaillamment. Son père n'avais assurément pas surveillé son éducation. Elle avais passé son enfance plongé dans les roman parlent de loyauté, de bravoure, et d'honneur. Périt de cela elle était prête a combattre sans trêve.

  Folle de rage, elle revêtis quelque protection, attrapât son épée. Elle chargea les assaillants, telle un lionne féroce. Elle réussit a ôtait la vie de trois d'entre . les dix-sept autre redoublé d’efforts. Malheureusement le jeune âge et les lacune dans la maitrise des armes de la petite comtesse eurent raison d'elle. Mais sa ténacité l'encouragé à resté au combat. Malgré les coups , malgré les blessures elle tenait bon, se moquent bien de la balafre qu'elle poté maintenant au visage, et des autre qui couvraient ses membres, de sa robe de velours déchirait, elle n'était pas une demoiselle de cour . Or n'en pouvant plus , elle s'écroula à demi consciente . Ses ennemis l’empoignèrent et la ligotèrent. Ils voulaient à tout prix tuer un Von Drakul vivant et conscient. Le pieux était déjà prés, ils n'attendaient plus que la malheureuse représente connaissance pour lui asséné le coup fatal....
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 25/10/2015
Localisation : Un manoir en Ecosse
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [RP]- Tromperie Mortel

le Mar 17 Mai - 20:43
Les domestiques de Anastasia, horrifié de voir leur jeune maitresse dans une tel situation décidèrent d'envoyer des messages au maximum de connaissance de la comtesse. C'est alors que s’échappèrent une nué de corbeau  des tour de château. Les chasseurs de vampire prit cela comme un mauvais présage, un présage de mort. En réalité c'était des oiseaux dressaient pour porté des messages. Ils partaient tous pour les différente demeure des vicomte avec le même message " SOS, Anastasia en danger de mort, venez vite".
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 22
Localisation : Cela ne vous regarde pas.
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [RP]- Tromperie Mortel

le Mer 25 Jan - 18:35
Alors que je suis en plein milieu de mon cours de grammaire, un corbeau entre pr l'une des fenêtres de la salle et pertube toute ma classe. L'oiseau de malheur se pose délicatement sur mon bureau avec un papier attaché à l'une de ses pattes. Je lui enlève et le lu. Surpris par le message, “S.O.S., Anastasia en danger de mort, venez vite!” Contrairement à mes habitudes, j'ai dû interrompre mon cours, puis j'ai prévenu le directeur d'une simple lettre sur son bureau que je serais éventuellement absent lors des prochains jours.
Je rentre immédiatement chez moi, pose toutes mes affaires qui concerne l'école, et me prépare au sauvetage de mon élève. Armes, affaires, vivres, sang. Tout y est, Je relâche enfin pour le corbeau pour qu'il m'emmène la d'où il vient.
Une fois arrivé au manoir de Lady Anastasia, un désastre. Je n'avais jamais vu sa demeure dans un tel état. Devant la porte d'entrée, une des domestiques est en train de ramasser des affaires au sol. Je vais la voir en lui demandant ce qui c'était passé tout en montrant le corbeau qui m'avait accompagné et qui se posa sur l'une des fenêtres du manoir ainsi que le papier. Elle m'explique tout en détail : des chasseurs de vampires étaient venu, une vingtaine précisa t'elle. Elle réussi malgré tout à se défendre et en tua même quelqu'un, mais sa faiblesse et le peu d'expérience dans l'art du combat on prit le dessus. Ils l'ont enlevé alors qu'elle était inconsciente et l'emmenèrent. La domestique me pointa du doigt la direction où ils s'étaient enfuis.
Dans cette direction, il n'y avait que des grottes historiquement riches. Je la remercia des informations et lui promis de ramener sa maîtresses. Elle souris tout en me souhaitant bonne chance.
Je pars en direction de ces fameuses grottes. J'ai commencé à fouiller toutes les grottes une par une, étant donné que cette partie de la région ressemble a un véritable gruyère souterrain. Au bout de la quatrième grotte, j'avais enfin trouver le repaire des chasseurs de vampires.
Des tentes, un feu de camp central, cela se voyait que les chasseurs s'étaient installés il y a un petit bout de temps. Je pouvais distinguer l'endroit où était retenu Lady Anastasia. Sa « tente personnel » est gardée par deux paires de gardes bien armés. Je vais devoir m'y prendre délicatement.
Je m'installe dans une coin de la grotte, la où personne ne pouvait me voir grâce à l’obscurité de celle-ci, observant pendant plusieurs heures les rondes de chacune des personnes présentes.
Pourquoi ne l'avaient t'ils pas tué plus tôt ? C'était l'une des questions qui résonna dans ma tête lors de mes heures de notes sur les passages réguliers de chacun des être vivants ici. Ces chasseurs attendaient t'ils réellement qu'elle reprenne conscience ? Sans l'odeur du sang d'une personne de haut rang.
Après plusieurs jours passer dans ce coin de la grotte, j'avais enfin tout ce que je voulais. Pour chacun des gardes, j'avais leur location précise à la minutes prêt, leurs rondes régulières, tout ce que j'ai besoin de savoir. Il faut que je passe à l'action.
D'un saut léger, je sauta sur le chasseur qui faisait sa ronde quelques mètres plus loin. Un coup de dague sec et rapide à la gorge pour éviter qu'il n'alerte ses collègues. Un en moins, plus que seize. Une gorgé rapide de son sang histoire de tenir le coup, et je repars aussi tôt. Sur ma droite, à une trentaine de mètres, un autre garde. Je sprinte jusqu'à lui et d'un coup dague tout aussi subtil, aucun son ne pu s'échapper de lui. Quinze. C'était les deux seuls de toute la grotte que je pouvais tuer aussi discrètement. Les autres était trop concentrés autour du feu de camp pour que j'opère dans l'ombre.
En fouillant dans ma sacoche, je pris une fiole contenant un produit spécial que Spring m'avait confié. D'un lancer en cloche parfait, la fiole tomba dans le feu central. Le bruit du verre qui implose fût cacher par le léger brouhaha ambiant que dégage les gardes en parlant entre eux. Aucune réaction de la part de la solution. Pourquoi n'agissait t'elle pas ? En pensant au plan B à cause de cet échec, une fumée s'échappa enfin du feu au bout de quelques minutes. Une fumée soporifique. La potion agissait enfin. Je m'approcha du feu avec le visage couvert. Les huit gardes qui sont assez proches du feu, s'effondra de sommeil au sol presque instantanément. Plus que sept. Je lança une fiole d'eau concentré dans le feu du même geste et la grotte tout entière plongea dans un voile noir. Dans le noir, seul ceux qui peuvent voir on l'avantage.
Dans les 5 minutes qui suivent, les seules personnes en vie furent moi et Lady Anastasia. Ouvrant une poche de sang, et l'approcha de la bouche de l'inconsciente et lui versa délicatement sur ses lèvres. Elle ouvre enfin les yeux au bout de quelques dizaines de secondes. Elle semble avoir quelques difficultés pour reprendre conscience. Je lui donne mon épaule et la raccompagna chez elle, laissant tout ses hommes morts baignant dans leur sang.

_________________
La connaissance c'est le pouvoir et mon savoir est immense.
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 25/10/2015
Localisation : Un manoir en Ecosse
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [RP]- Tromperie Mortel

le Jeu 26 Jan - 23:27
Sortie de cette épreuve dont je garderais le souvenir longtemps, je me rétablis physiquement assez rapidement grâce au sang que je garde dans la cave et celui que mon protecteur avait apporter. Or, intérieurement, ce fut un désastre, mon estime de moi n'a jamais était aussi basse. Il tourne dans ma tête la même pensée assassine envers moi. Je n'ai plus goût à rien. Mon plaisir de la coquetterie est un abîme sans fond. Je fais des efforts pour être présentable devant mon Professeur mais adieu belle tenue et beau bijoux, au revoir coiffure raffinée. Puis je ne parle plus, excepté deux fois pour remercier mon percepteur de m'avoir sauver et remercier mes domestique d'avoir remis de l'ordre rapidement dans cette demeure. Sinon, je passe mes journées assise dans un fauteuil devant la cheminée à regarder les flammes dansées, cachée des rayons matinaux par trois couches d’épais rideaux noir en velours. Je passe mes nuits à regarder la lune et à erré dans les couloirs de ce château. Puis de plus en plus, je remarque une chose terrifiante.
C'est que le Professeur William ne m'as pas encore parler de mon enlèvement, et cela n'augure rien de bon, et je sais que tout reproche me serais "fatale". Je m’emploie donc à éviter son regard quand je le croise, je lui dresse un petit sourire crispé et une révérence. Quand il est dans la même pièce que moi, je fait en sorte qu'il ne me remarque pas trop mais je sens toujours son lourd regard sur moi. Ce qui fait que quand je ne déprime pas gravement sur mon cas, je m'emploie à éviter mon protecteur.
Bientôt, la profonde déprime fit rapidement place à la colère qui elle, fit place à la haine. Comment mon père avait-il pût faire cela ? Il y a, ou plutôt avais, un vieux mat en bois dans la cour, et de rage, je me suis défoulé dessus à l'épée. C'était aussi pour m’entraîner. J'ai continuée cela toute la nuit jusqu’à l'épuisement. Mais je fuyais toujours le jugement de mon professeur. Je savais que une seule de ses critique par rapport à ce qu'il s'était passer m’assènerais le coup de grâce.
Une nuit où je m'étais perdue dans mes pensées en admirant cette lune qui brille au dessus de ma tête, ayant tellement bousiller le poteau qu'il était presque impossible d'y mettre encore un coup d'épée, le professeur William vient à ma hauteur et s’arrêta.
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 22
Localisation : Cela ne vous regarde pas.
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [RP]- Tromperie Mortel

le Ven 3 Mar - 17:01
« Puis-je vous parler ? » demandais-je.
Elle ne répondis pas oralement, un hochement de la tête afin d'acquiescer fut sa réponse.
« Voila, je vois très bien que vous m'éviter depuis votre enlèvement. Il faut qu'on parle. »
« Mais je ... »
« Laissez moi finir. Pour commencer, et vous êtes la seule dans ce cas-ci, je vais vous tutoyer. Tu es ma plus précieuse et la plus prometteuse de toutes mes élèves. Je sais que tu as honte de t'être fais enlever, tu détourne le regard, tu ne m'adresse même plus la parole. Je suis ton professeur tout de même ! »
« Certes mais .. »
« Il n'y a pas de mais qui tienne ! C'est .. C'est entièrement ma faute si tu t'es retrouvée dans ce genre de situation. Je ne t'ai pas assez entraînée. Je suis un mauvais prof. Et je compte bien me racheter auprès de ta personne. Je t'ai regarder détruire le mat chaque soir au bords des larmes. Encore et encore. Je n'en peux plus de te voir comme cela te détruire au fur et à mesure que le temps passe. Je me dois de faire quelque chose !
En tant que ton professeur. En tant que compagnon. En tant qu'ami. »
Ma voix s'était adouci à un point que je n'avais jamais atteint auparavant. Moi qui suis si strict et distant, comment l'ai-je pu à ce point bousculer ma vie ? Je n'aurais jamais pris des « congés » si ce n'était pas pour elle. Je ne savais plus quoi dire. La personne de nous deux qui était censé avoir de la repartie n'en avait plus …
« Professeur .. ? »
Je leva la tête pour la regarder dans les yeux. Un acquiescement rapide pour lui signifier qu'elle pouvait s'exprimer.
« Je suis désolé, je suis juste surprise de cette … déclaration. Je m'attendais surtout à des reproches … Je pense que vous, enfin tu, je veux dire vous me détestiez pour ce qui vient de ce passer.
Mais vos paroles me touchent énormément … Dans le bon sens du terme. Cette affection que vous me portez me touche beaucoup. Mais vous … Tu … Vous me semblez bien différent. C'est sûr que c'est un changement dans tes … Vos … Tes … Vos habitudes. J'ai juste une question … Suis-je autorisé à vous tutoyer ? »
Elle semblait rassurée de ne pas se faire gronder, mais surprise de ce que je venais de lui dire.
« Bien sûr. Cela vas me demander un peu de temps d'adaptation mais je suppose que pour toi aussi ... »
Après quelques temps de discussion des plus agréables, je fus contraint de partir et la laissa à la porte de son manoir, le sourire au lèvres.

_________________
La connaissance c'est le pouvoir et mon savoir est immense.
Contenu sponsorisé

Re: [RP]- Tromperie Mortel

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum